Allergies et sommeil, Comment faire ?

allergie dormir

Actuellement, environ deux tiers des personnes qui souffrent d’allergies ont aussi des troubles du sommeil. Ces troubles peuvent être dû à plusieurs facteurs qui concernent généralement votre oreiller.

Allergies et sommeil

Avoir une allergie peut avoir un impact non négligeable sur votre sommeil. Actuellement, une personne sur quatre est allergique aux acariens. Si c’est votre cas, il est fortement possible que vous passiez des nuits très peu reposantes. Ces petits parasites sont très présents et se multiplient très rapidement. Si votre oreiller n’est pas bien entretenu, il est sûrement rempli d’acariens et il sont sûrement la raison pour laquelle vous pouvez passer de mauvaises nuits. En effet, ils peuvent provoquer de nombreux problèmes comme des crises d’asthme, des rhinites, des bronchites et bien d’autres choses. Pour contrer l’expansion des acariens il existe plusieurs solutions.

Solutions

Afin de contrer l’invasion des parasites, plusieurs moyens sont possibles dont une grande partie concerne l’oreiller. Lorsque nous dormons, la transpiration et la salive se déposent sur notre oreiller. En ajoutant la chaleur de la pièce ou corporel, l’oreiller devient très vite un nid à acariens.

  • Aérez régulièrement la chambre :

La première solution, et une des plus importantes, est le fait d’aérer sa chambre. Il est conseillé de le faire matin et soir pendant environ 10 minutes. Le fait d’aérer permet de limiter la prolifération des acariens et en plus de ça de rafraîchir l’air de votre chambre ce qui peut vous aider à avoir un sommeil plus stable car il n’est pas très conseillé de dormir dans une pièce surchauffée.

  • Mettre votre oreiller au soleil :

Et oui, dit comme ça ça peut paraître idiot mais mettre votre oreiller au soleil lorsque celui apparaît est très conseillé. Les UV vont tuer les acariens sur votre oreiller, il faut environ deux heures d’irradiation pour qu’il ne reste plus rien.

  • Bien gérer le taux d’humidité :

Il faut bien faire attention au taux d’humidité de votre chambre, une pièce trop humide sera plus propice au développement des moisissures et des acariens. Afin de bien contrôler ce taux il est conseillé d’avoir un déshumidificateur d’air, ce dernier va rassembler la vapeur d’eau de la pièce et la condenser en petite gouttelette qu’il va garder dans un réservoir. De cette manière vous pouvez garder votre chambre avec un taux d’humidité idéal pour limiter le développement de bactéries.

Il est aussi fortement déconseillé de ne pas faire sécher du linge dans votre chambre car cela va augmenter considérablement le taux d’humidité.

  • Nettoyer régulièrement :

Durant la nuit, notre transpiration, notre salive et nos squames (de fines lamelles épidermiques qui se détachent de la peau) se déposent sur notre oreiller. Par conséquent, avec la chaleur de notre corps en plus, notre oreiller devient très rapidement un nid pour les acariens et autres parasites. Il est donc fortement conseillé de nettoyer la taie d’oreiller et le protège-oreille (qui est recommandé pour avoir une double protection) toutes les deux semaines.

  • Un oreiller anti-acariens :

La meilleur solution pour limiter les risques de réaction allergique c’est d’avoir un oreiller qui ne peut pas contenir d’acariens. Dans ce cas là, il faut opter pour des oreillers hypoallergéniques qui sont traités antibactériens et anti-acariens. Il est préférable de s’orienter vers des oreillers au garnissage synthétique car les acariens sont plus présents dans les oreillers à garnissages en plumes d’oie ou de canard.

Il y a donc de nombreux gestes qu’il faut adopter pour éviter les problèmes d’allergie la nuit. Bien que le plus conseillé reste le fait d’avoir un oreiller anti-acariens, toute les autres solutions restent très efficaces et sont à faire même avec un oreiller adapté.

Laisser un commentaire